Rate successful

Découvrez l’histoire de l'Ao Dai

Đỗ Tiến 0 Comments

L’histoire de l’Ao dai débute durant le règne de Nguyen Phuc Khoat, un roi qui souhaitait se distinguer de ses rivaux du Nord, Les dieux Trinh. Une manière de montrer que son peuple avait une identité différente des autres. Il demanda donc de porter un habit composé de deux pièces, une tunique et un pantalon fluide, inspiré des habitants de Cham qui vivaient dans la zone. Lorsque le pouvoir du roi Nguyen s’étendit  même dans les régions du nord après la défaite des rois Trinh, cette tenue  inspirée du style de Cham se diffusa partout dans le pays.  Elle devient ainsi l’un des cinq vêtements les plus connus au Vietnam.

L’évolution du vêtement traditionnel à celui de mode est apparue en 1930 , lorsqu’un groupe d’artistes français mélangea  le style populaire à celui de la mode française. Une mise en valeur de la silhouette fine et un style plus à la mode. La mannequin Nguyen Thi Hau porta la création de ces artistes pour le magazine Today. Peu de temps après, l’ao dai moderne devint un symbole de féminité. Un style pour les femmes vietnamiennes et  une inspiration pour  la haute couture dans le pays . De 1960 à 1975, l’ao dai était un vêtement destiné aux vietnamiennes du sud.

Pendant les années tumultueuses après la guerre, l’influence  ouest  de l’ao dai était bannie pour son lien avec ce que l’on appelait la « décadence capitaliste ». L’ao dai a ainsi disparu de la mode quotidienne pendant quelques temps, remplacé par une version plus ancienne du style. La tenue était portée  pour les mariages et les grands événements jusqu’à sa réapparition dans la garde-robe des femmes vietnamiennes dans les années 1980.

Au début, il s’agissait simplement d’un uniforme pour les lycéennes. Par la suite, l’ao dai est devenu un habit pour les grandes occasions et les cérémonies traditionnelles.

Aujourd’hui l’ao dai est à la fois un symbole de tradition et de modernité. L’ao dai moderne est souvent ouvert sur les côtés et la tunique arrive presque jusqu’aux genoux comme pour l’ao dai  traditionnel. Même aujourd’hui l’Ao dai est porté pour les mariages, les grands événements ou en tant qu’uniformes scolaires.

Alors que l’ao dai est porté par les vietnamiennes de tous âges et de toutes catégories sociales, les couleurs ont une signification. Le blanc et les couleurs pastels sont habituellement réservé aux jeunes et aux femmes non mariées pour symboliser l’innocence et la pureté , tandis que les femmes plus âgées portent souvent des couleurs pastels douces. Puis, les femmes mariées portent souvent des couleurs plus sombres et vives telles que le rouge, le orange ou le noir.

Source: Hanoivietnam.fr

Photo: Internet

Commentaires utilisateur

Laisser un commentaire

Top